Sur un mal entendu ça devrai passer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur un mal entendu ça devrai passer

Message  Fergall Foule-givre le Ven 30 Oct - 21:04

*Le monde touche à sa fin, Fergall assis au milieu des plaines ravagée, avec pour seule compagnie un tonneau de bière vide, un feu de camp improvisé et la dense fumée de celui-ci.*

La fumée : - "tu te fais vieux Fergall... Tu est las... Ton monde s’éteint...Tu est seul...Tu hère sans but... Meurs Fergall...

Fergall : - "Est-ce vraiment nécessaire ?"

Fumée : - "Meurs Fergall... Part avec tes ancêtres...Ils te conduiront vers un monde nouveau....Tu ressortira avec ta vie... Tes souvenirs..."    

La fumée s'épaissit ... tout deviens noir ...

Fergall : - "c'est ainsi qu'est la fin ?"

Fergall : - "Non ce n'est pas encore fini ! Je dois revenir !"

*une lueur apparait*

Fergall : - " Ah te voilà petit farceur! Alors Espoir, où étais tu? Tu m'a manqué !

*Espoir s'approche et frappe Fergall de pleins fouet.*

Espoir : - "La mort n'est pas pour toi Fergall, tu es maudit par La glace. qu'il en soit ainsi, reste ! Tu trainera ce cœur gelé longtemps crois moi ! mais avant tout REGARDE!

Fergall : - "je me souviens, Northrend! Morendel, Lugburtz....tout les autres... Et cette femme! cette femme! Ils l'on suivie! Maudite femme!

Je suis resté, comme dernier rempart face au froid. Je devais comprendre le roi liche .

Je suis partis dans le grand froid, seul, j'ai pas mal bourlingué. Tout allais de mal en pis, sans cesse au combat, un coup de hache contre un Nérubien , une charge contre des gars de la tribu Zandalar, une baston face aux fiers Vrykuls et enfin après de long mois à courir pour ma vie ... je tombe sur ma propre tombe, sur une sorte d'autel avec le corps gelé d'un nain gisant à coté.

Après quelques minutes d' observation, un grand coup de feu retentit! Ce fut comme une tempête... Ces nabots m' ont criblé de plombs, j'ai posé un genoux à terre, brandis ma hache et frappé, frappé comme un diable .... ils était trop nombreux...après de longues secondes de combats ... je suis mort pour la première fois ... Si seulement javais pu le rester...

Je me suis réveillé, au chaud dans un lit avec une silhouette familière juchée au dessus de moi, un Taunka. Ils m'avaient ramassé après le départ des nains. Je ne saisissai que peut de choses de ce qu'ils me racontaient, ma mémoire était restée là bas dans la glace, comme mon cœur d'ailleurs. En effet, il est impossible de narrer ce que l'on ressent quand son palpitant ne palpite plus dans sa poitrine...  La glace l'avait remplacé. Je suis resté avec les Taunkas un an environ, ils m'ont appris  leur us, leurs coutumes et leur philosophie comme un des leurs.

Mais je devais rentrer, un nom, Trall, un lieu, Ogrimar, mon chemin était tracé!"

Espoir : - "Tu restera "Foule-Givre", la mort t'es interdite !"

Fergall : - "je la trouverai et je la forcerai à me soumettre, crois moi je vais mourir une troisième et dernière fois !"
avatar
Fergall Foule-givre
Sang-Neuf
Sang-Neuf

Messages : 2
Date d'inscription : 11/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum